J'ai lu: "La mise à nu" de Jean-Philippe Blondel


« La mise à nu » de Jean-Philippe Blondel

J'avais déjà lu G229 de Jean-Philippe Blondel il y a quelques années et j'avais beaucoup aimé ce quotidien d'un prof d'anglais criant de vérité d'autant que l'auteur est lui-même enseignant. C'est donc avec un bon à priori que j'ai choisi au sein de la bibliothèque d'Albert son nouveau roman. Car Jean-Philippe Blondel, si je ne le connais pas en qualité de professeur d'anglais, est un écrivain au style épuré et très fluide.


Informations :
Auteur : Jean-Philippe Blondel
Publié chez : Buchet Chastel
D'une petite épaisseur de : 249 pages
Au prix de : 15€
Commencé le : 18/02/2018
Fini le : 23/02/2018

Résumé:
Louis Claret est un professeur vieillissant qui habite en province. Séparé de sa femme depuis quelques années, ses filles vivant désormais des vies très différentes de ce qu’il avait imaginé, il se laisse bercer par le quotidien. C’est sans réfléchir et pour remplir une soirée bien vide qu’il se rend au vernissage d’une exposition de peintures d’Alexandre Laudin – un ancien élève, jadis très effacé mais devenu une célébrité dans le monde artistique. Il ne se figure pas un seul instant à quel point ces retrouvailles avec Laudin vont bouleverser sa vie.


Mon avis :
  Cette histoire est un peu particulière, c'est une "mue" intergénérationnelle entre un ancien élève, mal dans sa peau et artiste naissant et son ancien professeur, désormais à la retraite qui cherche un nouveau souffle à sa vie. 
   Chacun des deux protagonistes semblent avoir besoin de l'un de l'autre pour ce "passage de vie" où l'on doit laisser derrière soi une partie de son existence et renoncer à certains aspects pour reprendre un nouveau cap. 

  Philippe Blondel écrit avec justesse, les phrases courtes sont percutantes et résonnent de véracité. La transposition dans le vécu est aisée et rend la lecture très agréable. On s'interroge sur les motivations de Louis et d'Alexandre. On partage leur moment de "confession" comme si nous étions dans la pièce. C'est un roman intimiste, garant d'un bon moment de lecture

Pour ceux qui veulent (re)découvrir Jean-Philippe Blondel, qui s'interrogent ou réfléchissent sur le bilan d'une vie... même sans avoir 60 ans !

Ma note : 08/10

Quelques citations

"Quand les contraintes s'estompent nous ne savons pas comment occuper notre liberté nouvelle."

"Je ne veux plus rien à faire avec la dépendance sentimentale, qu'elle soit amicale ou amoureuse. L'âge qui avance, normalement, permet cette mise à distance.

" Je crois fondamentalement aux autres. Au bien qu'ils nous font malgré tous leurs travers. Aux couleurs qu'ils nous donnent. Aux portraits qu'ils peignent de nous ».


Et vous ? Vous l'avez lu ? Il vous tente ? N’hésitez pas à me le faire savoir et à bientôt sur le blog ! Emmanuelle
Adresse email : chouette.lecture@gmail.com 
Profils livraddict :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai beaucoup aimé: "Je me suis tue" de Mathieu Menegaux

J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé