J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé

Hello les chouettes bookineurs !

En Novembre, notre professeur de français nous a demandé de lire Eldorado de Laurent Gaudé et sincèrement, je ne pensais pas autant aimé ! Ce fut une superbe découverte, non seulement pour la plume de l'auteur mais également parce que ce roman m'a ouvert l'esprit.

Informations : disponible chez : J'ai lu
Prix : 6€10
Nombre de pages : 220 pages
Résumé : Pour fuir leur misère et rejoindre l'" Eldorado ", les émigrants risquent leur vie sur des bateaux de fortune... avant d'être impitoyablement repoussés par les gardes-côtes, quand ils ne sont pas victimes de passeurs sans scrupules. Le commandant Piracci fait partie de ceux qui sillonnent les mers à la recherche de clandestins, les sauvant parfois de la noyade. Mais la mort est-elle pire que le rêve brisé ? En recueillant une jeune survivante, Salvatore laisse la compassion et l'humanité l'emporter sur ses certitudes...


Mon résumé : Dans ce roman, on suit le destin de deux hommes : Salvatore Piracci et Soleiman. Piracci est un commandant garde côte qui empêche donc la venu de migrant en Sicille, ou du moins qui les livre à la police sicilienne lorsque leurs bateau n'a pas eu "d'accident". Mais Piracci se sent vide et aimerai bien partir à la recherche de son propre Eldorado : chercher un sens à sa vie. Soleiman, quand à lui, est un migrant. Avec son frère Jamal, ils quittent tous : leurs noms, leur pays, leur famille pour une vie meilleure... Mais le voyage vers l'Europe est semé d'embûches.

Mon avis : Quand j'ai commencé Eldorado, je ne m'attendais vraiment à rien, je n'avais même pas lu le résumé à vrai dire... Je savais juste que ça allait vaguement traiter de l'immigration mais comme 'avais à le lire pour le lycée, j'ai fais ce que j'avais à faire sans vraiment réfléchir. Et bien je peux désormais vous le dire : c'est le premier livre qu'un professeur me fait lire que j'aime (n'en déplaise à Zola...). Une fois le livre refermé je me suis dit : Whaou ! alors c'est ça ? Il y a quand même quelques points que j'ai moins aimé mais n'empêche, Laurent Gaudé à su me surprendre, m'émouvoir et surtout, m'apprendre des choses que je pensais connaître alors que non. Maintenant que j'ai fini de l'étudier en profondeur en classe, voici mon avis personnel. Tu viens ?
Bon je commence par le moins bon. Tout d'abord, j'ai été très surprise par fin. je me suis dis "Alors c'est tout ? ça se finit comme ça ?" Et oui, ça se fini comme ça. Après réflexion, oui cette fin résume plutôt bien le livre mais je l'ai trouvé un peu contradictoire avec le roman qui est très réaliste. de plus, une fois le livre refermé, je suis restée avec encore beaucoup de questions... Mais après tout, l'auteur ne l'aurait-il pas fait exprès ? Mystère...

Les points positifs maintenant ! Tout d'abord, j'ai a-do-ré la plume de Laurent Gaudé qui rend la lecture fluide addictive, réaliste mais également poétique. Par exemple, plusieurs comparaisons/métaphores sont juste sublimes et décrivent à merveille la situation. Je me suis vraiment sentis immergée dans l'histoire, plus du côté de Soleiman quand même. 
Un autre point que j'aime beaucoup dans les romans et qui était présent dans Eldorado, c'est le fait de suivre deux points de vue différents. Ce choix à d'ailleurs une importance capitale dans le roman puisqu'il y a cet effet de miroir entre Piracci et Soleiman que je vous laisse découvrir en lisant le roman. Il n'empêche que je me suis beaucoup attachée au personnage de Soleiman.

C'est également un roman touchant et émouvant où on voit les difficultés du voyages qui font évoluer les personnages, où on voit également la rencontre avec des personnages secondaires qui les aident ou au contraire d'autres qui les font douter... C'est très réaliste et je me souviens d'une scène (je ne vous spoilerai pas) où j'étais essoufflé, juste en lisant la course de Soleiman, comme si j'avais couru à ces côtes et ça, c'est vraiment un bon point. Parfois aussi, j'avais l'impression d'être comme Piracci au début du roman : j'enviais la détermination des migrants. 
Pour finir, je dirai que ce roman m'a énormément apprit et m'a sensibilisé à un sujet encore (trop) présent dans notre monde : l'immigration clandestine. Je pourrais maintenant en parler pendant des heures, vous faire part de mes question, de mes peine, de ma colère aussi envers certains politiciens... Mais je pense que le mieux, c'est encore de le lire. Alors foncez, allez lire Eldorado de Laurent Gaudé.

Ma note : 8/10

Une petite citation ?
"Le voyage impose ses épreuves et nous vieillissons à chacune d'elle"

Et même un extrait pour vous montrer la plume de Laurent Gaudé
"Je me suis trompé. Aucune frontière n'est facile à franchir. Il faut forcément abandonner quelque chose derrière soi. Nous avons cru pouvoir passer sans ressentir la moindre difficulté, mais il faut s'arracher la peau pour quitter son pays. Et qu'il n'y ai ni fils de barbelés ni poste frontières n'y change rien [...] Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes." 


Et vous ? Vous l'avez lu ? Il vous a plu ? Et sinon, il vous tente ? N'hésitez pas à nous le dire en commentaire. Je vous souhaite de chouettes lectures et à bientôt pour un nouvel article !
Apolline.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

Mère & fille ont lu et de nouveau ADORE les Porteurs tome 2: # Gaëlle de C.Kueva