J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

Hello les chouettes bookineurs !


   Le mois dernier, j'ai découvert la plume de Clémentine Beauvais dans son roman Songe à la douceur écrit en vers libre. Je ne le savais pas quand j'ai commencé ma lecture mais au fond, cela n'a rien dérangeant, au contraire ! J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce roman !

Informations : 
Publié en : 2016
Chez : Sarbacane 
Prix : 15€50
Nombre de pages : 239 pages
Dates de lecture : commencé le 3 février et fini le lendemain, le 4 février



Et ça parle de quoi ?
10 ans après leur première rencontre, Tatiana et Eugène se retrouvent à Paris, en hiver. La première fois qu'ils s'étaient rencontrés, c'étaient lorsqu'ils étaient adolescents, durant l'été des 14 ans de Tatiana et des 17 d'Eugène. Elle était romantique et folle amoureuse au premier regard, il s'ennuie et déborde de charme. Mais un drame les sépare et lorsque, par hasard ils se retrouvent tout a changé... ou peut être pas...

Mon avis : 
Pour tout vous dire, à en juger par l'avis que j'avais rédigé après ma lecture, j'ai beaucoup aimé ce roman.... Mais à l'heure d'aujourd'hui, je peux vous dire que finalement, ce roman ne m'a pas plus marqué que cela... j'ai passé un bon moment,certes mais ça s'arrête là. Bon allez, maintenant, voici mon avis :
   Tout d'abord, j'ai adoré l'alternance de point de vue. En effet, on alterne le point de vue d'Eugène et de Tatiana mais également passé et présent et, sans nous perdre, cela rend la lecture agréable, on est vraiment dans la tête des personnages et en même temps, on prend connaissance de leur passé. De plus, on a également un autre personnage à part entière : l'auteur/narrateur ! en effet, plusieurs fois au cours du roman, le narrateur nous expose son point d vue et des fois, c'est comme si on échangeait avec lui/elle.
   Bon et puis il faut en parler à un moment ou à un autre : que de poésie dans ce roman !!! Déjà,sachez que c'est un roman écrit en vers libre, et bien que cela soit surprenant au début,on s'y habitue très vite. De plus, Clémentine Beauvais nous offre de superbes métaphores et autres figures de style. comme par exemple sur l'absence d'Eugène qui devient un personnage à part entière pour Tatiana. Le seul petit bémol à mes yeux avec cette écriture est le mélange poésie-contemporain... En effet, vous pouvez avoir une belle phrase qui vous fait rêver, puis, juste après, une phrase vulgaire... Mais cela est peut être dût au personnages...
   D'ailleurs, j'ai adoré les personnages ! Ils sont très attachants, mignons et on ne peut que se reconnaître en eux. Que ce soit l'ennui du jeune Eugène, le désarroi du Eugène adulte, ou encore le romantisme de la jeune Tatiana, vous ne pouvez que vous identifiez à eux ! De même, je ne sais pas si c'est personnel ou non mais j'ai trouvé le thème universel. Il a fait écho en moi et je dois vous avouer que j'en ai pleuré ! (Bon ok, j'ai encore fait l'ascenseur émotionnel...) 
   L'humour et le cynisme qui ponctuent le livre m'ont tout bonnement plié en deux, à en avoir mal aux côtes ! Mention spécial au passage où Tatiana et sa sœur chante "Feeling good" de Nina Simone,... j'ai chanté avec elles je l'avoue. 
   La romance est toute mimi et bien qu'elle m'ait fait levé les yeux au ciel, et, il faut le noter, je ne l'ai pas trouvée cliché ! Néanmoins, gros point négatif, j'ai trouvé que, certaines fois, tout se résumait au sexe, c'est à dire que les personnages ne pensent qu'à ça et c'était vraiment lourd des fois... 
   En tout cas, j'ai adoré la petite ballade dans Paris que m'a offerte cette lecture ainsi que toutes les références à la peinture que j'ai beaucoup aimées. 
   Pour finir, je n'ai pas pu lâcher ce livre tellement il est addictif. Et le plus surprenant, c'est que je ne sais pas pourquoi ! Je n'ai pas trouvé qu'il y avait énormément d'action ou de suspens et pourtant, je l'ai bouffé...

   En bref, c'est un beau roman feel good à lire tranquille au chaud ou au contraire sur la plage, sans prise de tête qui nous fait rêver et réfléchir....

Ma note : 8,5/10

Une petite citation ? A vrai dire je préfère vous livrer un extrait (pas recopié en vers libre désolé...) : 

"Je suis sûre que vous reconnaissez ce sentiment. C'est étonnant, ces amours qui donnent des contours de nos attentes molles, des couleurs intenses à nos décors, qui nous font brusquement vivre haute résolution, et nous convainquent que le reste du monde est tristement aveugle. Plus tard, quand on est revenu de cet amour à douze millions de pixels, qu'on s'est installé dans un bonheur plus doux et plus pastel, et qu'on croise dans le regard de quelqu'un d'autre, quelqu'un d'amoureux, cette vision lame de rasoir, on sait ce qu'il pense : La pauvre, elle ne voit rien. Et on l'envie un peu, mais on sourit aussi de son arrogance, on a envie de répondre, "Mais si, j'ai vu la même chose que toi tu sais, j'ai vu tout ça, je l'ai vu, je le verrai encore, sous une prochaine fois, un jour nouveau je trouverai comme toi les autres bêtes, j'ai mis et remettrai,comme toi, un jour ces étranges lunettes."

Et vous ? Avez vous lu livre ? Il vous tente ? Quoi qu'il en soit, je vous souhaite de chouettes lectures et à bientôt pour un nouvel article !
Apolline

Adresse email : chouette.lecture@gmail.com 
Profils livreaddict : - Emmanuelle : http://www.livraddict.com/profil/nanutchi-san/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé

Mère & fille ont lu et de nouveau ADORE les Porteurs tome 2: # Gaëlle de C.Kueva