J'ai lu : "Passenger" de Alexandra Bracken

Quand mon amie Daphné, rencontrée sur bookstagram, m'a proposé une lecture commune sur Passenger de Alexandra Bracken, j'ai tout de suite accepté !
En effet, j'avais acheté ce roman dès sa sortie, soit... en février ? Le résumé était prometteur et la couverture, magnifique. Depuis, il n'attendait que d'être lu... et c'est chose faite !

Informations : édité chez : Milan
Nombre de pages : 478
Prix : 17€90
Synopsis : NEW YORK 2016, LONDRES 1940, ANGKOR 1685, PARIS 1880, DAMAS 1599
Etta et Nicholas n'auraient jamais dû se rencontrer : elle, une jeune New-Yorkaise de 2016 ; lui, un fils d'esclave du 18ème siècle. Pourtant les voilà projetés dans les couloirs du à la recherche d'un mystérieux astrolabe. Une quête périlleuse. Une idylle impossible.  


Mon avis : Les plus : Tout d'abord, j'ai toujours aimé l'idée du voyage dans le temps, que ce soit à travers Rouge Rubis de Kerstin Gier ou encore dans Le passage des Lumières de Catherine Cuenca alors forcément, de ce côté là, je n'ai pas été déçue ! Ce roman m'a donné ce que je voulais le plus : voyager ! Que ce soit sur le plan géographique ou chronologique, j'étais totalement immergée dans chaque lieu, dans chaque époque, et ceux notamment grâce aux descriptions. En effet, l'auteur nous offre, avec un vocabulaire riche, complexe et approprié, des descriptions très précise qui laissent à notre esprit la liberté d'imaginer les lieux dans les moindres détails. Ces descriptions offrent un côté tellement réaliste que j'avais vraiment l'impression de me trouver à côté des protagonistes, et d'entendre les bruits environnants (la jungle, les passants, ...) et me plonger dans ce livre n'était que bonheur ! J'ai particulièrement bien aimé les chapitres se déroulant à Londres en 1940 et ceux se passant en pleine mer, qui offraient ce côté pirate que j'ai adoré ! D'ailleurs, en parlant de la mer, j'ai adoré, ou tout du moins au début, le personnage de Nicholas. En effet, il m'a touché, de part son histoire, son dévouement envers Etta, sa haine, justifiée et partagée, envers Boisdefer, ... De plus, je tiens à souligner le fait que Nicholas est l'un des seul personnages principaux de romans (que j'ai lu) qui soit noir ! C'est tellement rare, et je trouve que c'est dommage, car c'est un humain comme un autre, que j'ai beaucoup aimé qui plus est ! Il m'a offert tellement d'émotion, de la joie, de l'impatience, de la tristesse, de la peine et tant d'autres encore, à l'instar du roman. Une chose encore que j'ai beaucoup aimé dans ce premier tome, ce sont les indices laissés à Etta pour accomplir sa quête. Le lien est tellement bien encrée en elle que ça en devient une évidence ! Et le pire ! C'est qu'ils sont encrés dans l'histoire... en nous, lecteurs ! Alors forcement, quand on nous donne la réponse, elle nous parait tellement évidente ! Le fait d'inviter, et de faire participer le lecteur dans cette quête est un concept assez original que j'aime beaucoup !  Je terminerai avec les points positifs en que ce livre comporte beaucoup d'actions, et ça fait du bien ! Les actions s'enchaînent et on les vit en même temps qu'Etta et Nicholas !
- Les moins : Malheureusement, malgré tout ce que j'ai pu énoncé ci-dessus, certains points m'ont beaucoup déçus au fur et à mesure de ma lecture...
Tout d'abord, j'ai trouvé que la romance entre Etta et Nicholas était beaucoup trop rapide ! Ils ont trop de secrets l'un envers l'autre, pas assez de temps et ils se connaissent depuis à peine... deux moi ? et pourtant... pour moi, ils ont le droit de s'aimer, pas de problème là dessus mais... c'est trop invraisemblable pour moi ! De plus, je n'ai pas accroché au personnage d'Etta... Elle me faisait tellement penser à une enfant gâtée, butée, et pourtant... capable de tout ! Son évolution au cours du roman était à l'instar de sa relation avec Nicholas, totalement impensable et pas très réaliste... Et à côté de ça, Nicholas que j'avais beaucoup aimé au début commençais à m'agacer à toujours tout céder à Etta ! Et en même temps, l'histoire commençait à traîner en longueur, de par la taille des chapitre que j'ai trouvé assez conséquente, mais aussi parce que l'auteur tombe dans le répétitif et l'inutile... Je pense que si j'avais sauté un ou deux passages, j'aurai tout de même compris sans m'encombrer de "détails"... De plus, lassée par l'ennui, j'avais vu venir certaines révélations à un kilomètre... sauf une, qui m'a d'ailleurs coupé le souffle ! Je ne suis pas si mauvaise langue, si ? Je terminerai en revenant sur un point fort qui est aussi un point faible : les descriptions et le vocabulaire employé par l'auteur... Il est vrai que passé un certain stade, on y fait plus vraiment attention mais quand on commence le roman, ces caractéristiques nous pèsent et il est parfois nécessaire de relire une phrase pour la comprendre. Mais une fois dans l'histoire, on ne s'en aperçoit plus et c'est très agréable.
Comme vous avez pu le voir, mon avis est mitigé sur ce roman. Néanmoins, je suis curieuse de lire la suite, le tome deux qui n'est pas encore sortit en France.

Ma note : 6,5/10

Une petite citation ? 
"Peut importe qui tu aimes, seule compte la qualité de et amour. Autrement dit... une fleur n'en est pas moins belle parce qu'elle ne s'épanouie pas de la manière attendue, ou parce qu'elle ne dure qu'une heure et non un jour."

Et vous ? Vous l'avez lu ? Qu'en avez vous pensé ? Et sinon, il vous tente ?
N'hésitez pas à nous laisser un commentaire et à nous rejoindre sur notre Instagram : chouettes.lectures 
En tout cas, je vous souhaite de chouettes lecture et à bientôt !
Apolline

Le blog de Daphné : https://missandco.wordpress.com
L'Instagram de Daphné : https://www.instagram.com/miss_and_co/
Notre Instagram : https://www.instagram.com/chouettes.lectures/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé

Mère & fille ont lu et de nouveau ADORE les Porteurs tome 2: # Gaëlle de C.Kueva