J'ai detesté Dans une coque de noix de Ian McEwan

J'avais pourtant lu des critiques dithyrambiques sur Dans une  coque de Noix de Ian Mc Ewan et je me suis même empressée de le commander pour le lire...mais au final quelle déception !
J'ai eu beaucoup de mal à le finir, j'ai espéré tout le long du roman qu'un sursaut arrive et que le style soit enfin fluide et agréable ... mais en vain. Et pourtant, le synopsis de la 4ème de couverture laissait augurer un suspens sans faille et mettait en avant une ingéniosité thématique. 
 
Pourtant, les idées ne manquent pas au préalable dans le roman.
Ainsi, le fait que le roman soit écrit à la première personne, celle du foetus prêt à naitre dans le ventre de sa mère, est assez intéressant et original. J'attendais une vraie complicité in utero entre moi lectrice et le foetus...il n'en a rien été. Les sensations du foetus se bornent à l'ingestion et par conséquent la digestion des nombreux verres d'alcool de sa future mère ou encore de ses pulsions sexuelles auxquelles elle s'adonnent avec son beau-frère alors amant. Les diatribes philosophiques du foetus ne m'ont pas interpellées, c'est d'ailleurs assez déprimant tout comme le reste des personnages. L'oncle lubrique, pervers, soucieux uniquement d'assouvir ses moindres désirs. La mère alcoolique, le futur père, John, sorte de poète rêveur. J'ai eu beaucoup de mal à ressentir un quelconque sentiment positif. 
Ensuite, l'intrigue annoncée: celle d'un complot meurtrier menée par la future mère et son amant contre le futur père du bébé dont elle compte bien se séparer. Mais je n'ai pas ressenti d'intensité, tout m'a semblé déjà joué d'avance et l'intrigue n'a en réalité jamais pris de l'ampleur.
Enfin, j'ai eu beaucoup de mal avec le style de l'auteur; je l'ai trouvé complexe à comprendre et pas assez fluide pour moi. 

Bref, vous l'aurez compris je suis à contre courant de ce qu'a pu écrire The New York Times "un roman captivant à l'intrigue d'un incroyable génie". Il est rare que je déteste un roman mais là je me suis sentie à la fois mal à l'aise et ennuyée mais surtout déçue car j'avais imaginé autre chose de plus palpitant et original. 

Synopsis: 

"À l'étroit dans le ventre de ma mère, alors qu'il ne reste plus que quelques semaines avant mon entrée dans le monde, je veille. J'entends tout. Un complot se trame contre mon père. Ma mère et son amant veulent se débarrasser de lui. La belle, si belle Trudy préfère à mon père, John, poète talentueux en mal de reconnaissance et qui pourtant l'aime à la folie, cet ignare de Claude. Et voilà que j'apprends que Claude n'est autre que mon oncle : le frère de mon père. Un crime passionnel doublé d'un fratricide qui me fera peut-être voir le jour en prison, orphelin pour toujours ! Je dois les en empêcher." Il y a quelque chose de pourri au royaume d'Angleterre du XXIe siècle? Après L'intérêt de l'enfant, Ian McEwan n'en finit pas de surprendre et compose ici, dans un bref roman à l'intensité remarquable, une brillante réécriture d'Hamlet in utero."

Je repars à la découverte d'un autre roman...pour oublier celui-ci mais n'hésitez pas à me donner votre avis. 
Emmanuelle

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé

Mère & fille ont lu et de nouveau ADORE les Porteurs tome 2: # Gaëlle de C.Kueva