J'ai lu : "Boys don't cry" de Malorie Blackman

Hello les chouettes bookineurs !


Il y a très longtemps, ma mère avait emprunté à la bibliothèque "Boys don't cry" de Malorie Blackman et l'avait lu. Quand je l'ai revue sur une photo Bookstagram (Instagram pour les mordu(e)s de lecture) je me suis dis : et si je le lisais moi aussi ? Et c'est comme ça que j'ai été embarqué dans ce roman que j'ai assez bien aimé dans l'ensemble.

Informations :

publié chez : Milan (dans la collection Macadam) 
Nombre de pages : 287 pages 
Prix : 12€50
Synopsis : Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie.
Celle dont il a toujours rêvé.
Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien.
Le leur.
Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer.
Mais les garçons ne pleurent jamais...


Mon résumé : Dans ce livre, on alterne le point de vue de deux frères : Adam et, surtout, Dante. Dante attend avec impatience le résultat de ses examens pour pouvoir entrer dans la fac de ses rêves, pour lui sa vie est toute tracée, il à tout prévu, à l'instar de d'Adam qui compte bien, lui aussi, réaliser ses rêves. Mais tous les plans de Dante tombent à l'eau quand Mélanie, son ex, arrive chez lui avec un bébé... Le leur, le sien, sa chair et son sang. Comment est possible ? Comment va t il arriver à gérer sa vie ET celle de ce bébé, SA fille, à seulement 17 ans ?! Comment le dire à sa famille déjà si brisée. C'est sans compter sur les absences répétées d'Adam et sur son caractère changeant...

Mon avis : Dans l'ensemble, j'ai apprécié ma lecture sans que ce soit pour autant une excellente lecture. Tout d'abord, j'ai trouvé que l'histoire avait tendance à trop tourner en rond et ça rendait le rythme lent et la lecture un peu... Ennuyeuse. De plus, je n'ai pas trouvé la plume de l'auteure si folichonne que ça... (oui, folichonne ! Haha ! Drôle de mot vous ne trouvez pas ?) Après peut être que c'était voulu car Dante n'a que 17 ans, il est encore jeune, pas totalement mature, mais bon... Je me serrai bien passé de certaines grossièretés... En plus, j'ai été très rarement surprise, je voyais les évènements arriver avant même qu'ils ne se produisent ce qui fait que je n'ai pas vraiment eu d'effet de surprise... A l'inverse, j'ai quand même été surprise par un ou deux rebondissements/révélations qui ont un peu pimenté le roman. Ça créait un peu d'action et l'histoire en avait bien besoin ! Cependant, le livre reste fluide, rapide et addictif. De plus, j'ai ressenti beaucoup d'émotions tout au long de ce roman et pour ça, il en vaut vraiment le détour. Il y a un passage qui m'a particulièrement émue mais j'ai peur de trop vous en dire... Sachez juste que mes larmes se sont mises à couler toutes seules face à l'innocence et la bonté enfantine d'Emma ajouté à la simplicité de la plume de Malorie Blackman. Cette dernière aborde certains sujets comme la famille, la paternité ou encore l'homosexualité avec simplicité et réalisme ce qui rend le roman vraiment beau. Elle mêle humour et sérieux avec adresse tout en jonglant entre les deux points de vue (celui de Dante et celui d'Adam). J'ai particulièrement aimé cette alternance qui nous donne vraiment deux personnages très différents qui pensent différemment et qui, par conséquent, réagissent très différemment (beaucoup trop de différent dans cette phrase) : deux histoire, deux destins liés par le lien le plus puissant, le sang. L'évolution de ces deux personnages mais aussi celle de tout les autres, est extrêmement bien travaillée. En refermant ce livre, on ne peut que s'émerveiller sur ces personnages, devenus des autres, fruit de leur combat face aux dures épreuves traversées.
Pour ce qui est de la fin... Je ne suis pas sûre de bien l'aimer... Une jolie Happy End, certes, mais qui ne répond pas à toutes mes questions...  
C'est vraiment une belle découverte et je vous le recommande, peut importe si vous aimez ce genre de roman ou non.

Ma note : 7/10

Une petite citation ? 
"Ce n'était pas si simple. ce "quelque chose" était "quelqu'un". Un quelqu'un que j'étais en train de pousser sur une balançoire. Un quelqu'un qui m'avait tenu éveillé une grande partie de la nuit. Mais aussi quelqu'un à qui il suffisait de rire pour me faire sourire. Une vraie personne. Et ça faisait toute la différence." 

"Les garçons ne pleurent jamais, mais les hommes si." 

Et vous ? Vous l'avez lu ? Il vous a plu ? Et sinon, il vous tente ? En bien sûr, je vous souhaite de chouettes lectures et à bientôt pour un nouvel article !
Apolline.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

J'ai lu : "Songe à la douceur" de Clémentine Beauvais

J'ai lu : Eldorado de Laurent Gaudé

Mère & fille ont lu et de nouveau ADORE les Porteurs tome 2: # Gaëlle de C.Kueva